La Villa Rosemaine

La Villa Rosemaine s'adresse à tous les passionnés des costumes et textiles anciens des XVIIIe et XIXe siècle, de Provence, de France ou d'ailleurs. Amateurs, collectionneurs, créateurs ou simples curieux, laissez vous séduire par l'univers fascinant des tissus anciens, qui sont autant de témoignages rares de l'histoire des modes, des techniques et des cultures.

 

Le Centre d'étude et de diffusion du patrimoine textile est constitué d'un réseau de collectionneurs privés qui oeuvrent en complément des démarches individuelles ou publiques. Il entend apporter à ses adhérents les outils nécessaires au partage de cette passion afin d'élargir en commun le champs de l'expérience et des connaissances. L'association propose ainsi un travail collectif de valorisation des collections privées, par la recherche et la transmission des savoirs faire.

"Villa Rosemaine" Centre d'étude et de diffusion fonctionne de manière totalement étanche par rapport à sa Bourse aux textiles, espace de vente en ligne entre particuliers. La "Villa" fonctionne ainsi par adhésion sur des projets ciblés  d'expositions et de catalogues, in situ ou dans des musées ou des lieux chargés d'histoires (Châteaux, bastides..). En 2015 Villa Rosemaine effectue une pause après la production de trois expositions en quatre ans, mais éditera malgré tout pendant l'été, un catalogue sur les plus belles acquisitions "Mode" de la Villa en  2014/2015. N'hésitez pas à soutenir notre action en cofinançant la parution de ce catalogue 2015 dont la sortie est prévue à la rentrée .

  

La Galerie Atelier de "Villa Rosemaine" dispose d’une superficie de 100 m2 pour ses expositions temporaires et ses activités de Conservation Restauration du Patrimoine Textile. Cette Galerie qui s'étend sur quatre pièces en enfilade de conception "hausmannienne" a été inaugurée en 2011 avec l'exposition "Indiennes Sublimes".

 Cette villa construite en 1907 possède tous les caractéristiques des maisons à la mode « balnéaire » de la fin du XIXe siècle. Conçue en bordure d'un parc exotique dans le style « riviera » en vogue sur la côte d’azur de la Belle époque, "Rosemaine" s'élève fièrement sur deux étages. Au rez de chaussée, un perron à balustres en terre vernissée turquoise auquel on accède par un escalier central, ponctue l'ensemble ordonnancé de quatre fenêtres par niveau... 
Le parc accueille des espèces rares dont un Ficus centenaire de 18 mètres de haut et autres espèces typiques des jardins méditerranéens (grenadiers, muriers, palmiers, tilleuls) qui cotoient les essences provençales. Citronniers et Orangers forment autant de massifs odorants d'un jardin découpé de buis et de rosiers dans la tradition des campagnes bastidaires du XVIIIe siècle. Un puis ancien irrigue le parc depuis sa création pour lui donner un air d'oasis en terre habituellement aride. Autant de prétexte pour ériger une bastide, devenue villa à la fin du XIXe siècle ou demeure bourgeoise des faubourgs, et de l'affubler du prénom aujourd'hui désuet et pourtant charmant de Rosemaine.

Les activités de "Villa Rosemaine" se déroulent ainsi dans le cadre harmonieux d'une maison typique de l'architecturale régionale. La Villa, lieu de villégiature par essence, entend développer périodiquement et durant la belle saison, des manifestations propices à l’étude, à la découverte,et aux évènements festifs autours des thématiques textiles.

 

 

Christine et Serge Liagre ont accumulé depuis leur jeune âge une importante collection de costumes et tissus anciens qu'ils ont régulièrement exposée dans le sud-est de la France.
Retour biographique sur une passion commune... 

Christine et Serge Liagre

Passionnés de textiles et de costumes anciens depuis une trentaine d’année, Christine et Serge Liagre, possèdent une collection privée composée essentiellement de pièces de mode française, de mode régionale provençale, de boutis, d’indienne française et du Levant, et surtout d’une importante collection de châles cachemire français et indiens.

Cette collection s’est ouverte ces dernières années sur les cultures de l’Empire ottoman, de la Perse ( kalamkari), de l’Asie centrale (Ikats), de l’Inde et de Chine avec un intérêt spécifique porté sur les techniques d'indiennage et les relations croisées entre la Provence, la France, et les pays du Levant.
En 2009, Serge Liagre décide d'approfondir son expérience de collectionneur en mettant à profit son passé artistique et culturel. Retour sur un parcours singulier.
Ancien danseur classique du Ballet de Monte-Carlo, Serge Liagre a été immergé très tôt dans un univers artistique et créatif. Ses rencontres et ses échanges avec quelques unes des personnalités phare de la culture du XXe siècle lui ont fourni les outils et l’ouverture culturelle nécessaire à la compréhension des différents codes artistiques... Grace à la Princesse Caroline de Hanovre, il a côtoyé des personnalités aussi riches que Karl Lagerfeld, Pierre Lacotte ou Richard Avedon. Assistant de Roland Petit et de Zizi Jeanmaire, il a eu l’opportunité de se « nourrir » au quotidien auprès d’Edmonde Charles Roux, Jane Birkin, Rudolph Noureev, ou de découvrir l’univers fascinant d’Yves Saint Laurent et de Jean Cocteau. Auprès de Marie Claude Pietragalla et Michel Archimbaud, il a pu étudier les œuvres de Camille Claudel, Auguste Rodin ou Francis Bacon...

Ses expériences artistiques pluridisciplinaires ont forgé une vision dynamique et ouverte du patrimoine textile qui lui ont permis de travailler sur la conception et l’écriture d’expositions spécialisées sur le costume.

En 2010, Christine et Serge Liagre fondent "Villa Rosemaine", et afin d'aller plus loin dans leur démarche, ils décident d'ouvrir une Galerie entièrement consacrée aux textiles anciens.